Aménager et projeter (GEOG702_GM)

Volume horaire

CM : 27h / Terrain : 28h

Présentation

Le module "Aménager et projeter" se décompose en 3 ateliers :

Atelier " Les stations "

Urbanisation et équipement des stations de montagne

Comment fonctionne une station de sports d’hiver ? Quels sont les différents acteurs à l’œuvre dans son aménagement ? Quelles politiques d’urbanisme régulent, orientent et favorisent leur développement ? Quelles pratiques (diversification, nouvelles activités lors des séjours) sont désormais effectuées en leur sein ? Ce module tente de répondre à ces questions, mêlant interventions de géographes du tourisme, de gestionnaires de domaines skiables et des dimensions plus opérationnelles, ouvrant tant sur une poursuite professionnalisante que sur des perspectives de recherche.

L’organisation du module tient compte des enseignements dispensés en Licence 2 (géographie du tourisme) et dans le parcours aménagement de la Licence 3, mais aussi dans le master 2 Professionnel STADE aménagement de la montagne. Néanmoins, il est accessible à des étudiants venant d’autres universités et n’ayant pas préalablement abordé ces thématiques.

 Organisation du module

Le module s’organise en trois temps :

La première journée présente les caractéristiques des stations de sports d’hiver d’un point de vue temporel (différentes générations, évolutions des politiques publiques) et spatial (organisation territoriale du domaine skiable, logiques urbanistiques et patrimoniales des stations). Elle souligne les principaux outils d’aménagement utilisés par les acteurs, qu’ils soient privés ou qu’il s’agisse de collectivités territoriales.

Une deuxième journée se traduit par une sortie sur le terrain qui analyse un domaine skiable relié récent, Les Sybelles, associant des stations-villages (Saint-Jean-d’Arves, Saint-Sorlin-d’Arves, Les Bottières) et des stations dites de 2e et 3e générations (La Toussuire et Le Corbier). Outre la diversité de trajectoires touristiques, le parcours des étudiants au sein des différentes stations leur permet de prendre la mesure des disparités dans leur aménagement, de leurs choix divers de développements touristiques et des tentatives de diversification touristique et de maintien de l’activité agricole (visite d’une coopérative laitière).

La dernière journée repose sur des interventions de professionnels (développement des stations à l’international, enjeux autour de la neige de culture) et sur des éclairages de recherche plus spécifiques (entre soi dans les stations).

Atelier " Energies : consommer, produire, inventer "

Les enjeux énergétiques permettront d’interroger la place des territoires de montagne comme fournisseur de ressources et comme territoires innovants, dans un contexte paradoxal où ceux-ci sont également perçus comme des réserves de ces mêmes ressources. La complémentarité et la concurrence sur les ressources pour d’autres usages posent également question. Les séances seront ainsi partagées entre (1) réflexions théoriques sur les concepts de ressource, développement territorial, conservation et environnement, (2) approches systémiques sur le temps long permettant de replacer les espaces de montagnes dans des référentiels d’échelles variés, (3) questionnements appliqués à des espaces et à des outils d’aménagement spécifiques, (4) analyses des discours qui fondent ces systèmes productifs. L’objectif est ainsi d’aborder les dynamiques spatiales engendrées par les questions énergétiques au travers des politiques publiques et des perceptions des acteurs du territoire, en prenant en compte le contexte des débats (transition énergétique, changement global, adaptation, développement territorial, mondialisation, mise en réseaux etc.).  Cet atelier combine des interventions en salle, un terrain d’application et la rencontres d’acteurs locaux.

Atelier " Vous avez dit changement climatique ? "

Le changement climatique est l’un des ‘moteurs’ principaux du changement global qui caractérise les sociétés contemporaines et leurs espaces. Si ses effets sont très inégaux à la surface de la Terre selon les régions, le mode de peuplement et les systèmes socio-politiques, les territoires de montagne sont assurément l’une des ‘plaques sensibles’ de ce changement climatique actuel.

Une sortie dans une vallée de haute montagne à forts enjeux permettra d’interroger l’évolution des risques qui la caractérisent dans le contexte de celui-ci, en prenant en considération la trajectoire des aléas et des vulnérabilités. Cette étude sur le terrain fondera une réflexion sur la dynamique de la cryosphère (neige, glaciers, banquise, permafrost), de l’échelle globale à celle des massifs de montagne.

Si la mesure du changement climatique actuel, les facteurs qui le contrôlent et ses multiples effets restent l’objet de recherches actives, il ne fait plus débat dans le champ scientifique. En revanche, leur perception sociétale reste très inégale selon les acteurs spatiaux, comme l’illustrera un jeu de rôle en regard duquel seront exposés les éléments de notre connaissance scientifique de la variabilité naturelle et anthropique du climat et les méthodes qui la fondent.

 

Diplômes intégrant ce cours

En bref

Crédits ECTS : 6

Langue d'enseignement
Français

Contact(s)

UFR, Écoles, Instituts

Responsable(s)

Xavier Bernier

Tél : +33 4 79 75 88 73

Email : Xavier.Bernier @ univ-smb.fr

Christophe Gauchon

Tél : +33 4 79 75 81 38

Email : Christophe.Gauchon @ univ-smb.fr

Marie Forget

Tél : +33 4 79 75 87 88

Email : Marie.Forget @ univ-smb.fr

Philip Deline

Tél : +33 4 79 75 88 75

Email : Philip.Deline @ univ-smb.fr

Lieu(x)

  • Le Bourget-du-Lac (73)