Littératures de la francophonie (LITT901_FLE)

Volume horaire

TD : 20h

Présentation

Enseignant :Claude Cavallero

Ce cours a pour objectif d’appréhender les singularités des littératures francophones contemporaines envisagées dans leurs diversités. Par-delà l’homogénéité que met en exergue la Francophonie officielle, le corpus des littératures francophones se distingue en effet par la diversité des aires culturelles qui forment le terreau de leurs expressions singulières. S’il est malaisé d’en proposer une typologie précise, l’axe historique de l’approche postcoloniale permet d’en cerner les enjeux principaux en replaçant les œuvres dans leur contexte socio-culturel. Une tendance commune se dessine : la remise en cause du « modèle gravitationnel » (Denis & Klinkenberg) qui érigeait la littérature française en modèle incontournable. Après le succès qu’a connu aux Antilles la notion de Créolité (Bernabé, Chamoiseau, Confiant), portant ombrage sur le continent africain au concept de Négritude (Césaire, Senghor), nous assistons aujourd’hui à l’émergence transculturelle et « transocéanique » (Cornille) d’écritures migrantes et sans frontières, une « littérature-monde en français » (Le Bris & Rouaud) contribuant au renouvel­lement des formes narratives. Le phénomène des nouvelles migrations, les situations d’exil et l’expérience complexe du métissage sont au cœur des problématiques qu’abordent les œuvres étudiées dans le cours, d’Edouard Glissant à Ernest Pépin, et de JMG Le Clézio à Rafik Ben Salah.

Bibliographie

Edouard Glissant, La Terre magnétique (2007).

Jean-Marie Gustave Le Clézio : Ourania (2006) ; Raga, approche du continent invisible (2006).

Ernest Pépin, L’Envers du décor (2006).

Rafik Ben Salah, Le Harem en péril (2015).

Diplômes intégrant ce cours

En bref

Crédits ECTS : 3

Langue d'enseignement
Français

Contact(s)

UFR, Écoles, Instituts

Lieu(x)

  • Chambéry (domaine universitaire de Jacob-Bellecombette - 73)