Design de Communication (COMM201_ICC)

Volume horaire

CM : 16h

Présentation

L’œuvre doit, selon la philosophe Hannah Arendt, « être créée au sein de la sphère privée avant d’être exposée publiquement : c’est ainsi qu’elle crée un monde dans lequel l’action peut prendre place ».

 

A partir de cette citation, l’objectif du cours est de s’interroger sur les relations que l’œuvre et le document permettent à l’artiste d’entretenir avec le monde. A travers la présentation et l’analyse de démarches artistiques, les étudiants étudieront les mythologies personnelles, l’autofiction et la mise en scène de soi. Ils verront comment les artistes donnent forme à des informations personnelles, notamment depuis l’émergence des nouveaux médias.

 

En complément de cette approche théorique et culturelle, les étudiants devront produire eux-mêmes un objet hypermédia qui interroge la mise en scène de soi dans le cadre du cours Multimédia 2.

Objectifs

- Découvrir et/ou approfondir la connaissance de l’histoire de l’art sur des questions thématiques.

- Savoir situer une œuvre dans son contexte (historique, politique et artistique).

- Apprendre à articuler des références artistiques entre elles en fonction de notions ciblées.

- Apprendre à alimenter un projet personnel de références culturelles et théoriques

 

Plan du cours

1. Que racontent les artistes d’eux mêmes à travers une œuvre ?

– Les mythologies personnelles : entre mémoire personnelle et histoire collective (Christian Boltanski, Joseph Beuys 1 & 2), (s’)inventer une réalité (Sophie Calle).

– Autobiographie et restitution d’expériences : de l’intime à l’universel (Anne Geoffroy, Larry Clark, Araki, Nan Goldin, Peter Beard, Anne de Gelas, Nicholas Feltron)

– Ressources :

Perin Emel Yavuz, La mythologie individuelle, une fabrique du monde

Présenter l’espace : à l’intérieur de l’expérience sensible
La photographie de l’intime

2. L’apparition du web dans les relations privé/public

– La web-intimité : intimité vs extimité

L’art de l’intime, Sylvie Servoise

Reconfiguration de la notion d’intimité : l’exemple du journal intime en ligne, Anaïs Aupeix

Des origines artistiques de l’extimité à une esthétique généralisée des démocraties de masse chez Andy Warhol, Jean-François Côte

– Le Selfie et les pratiques mobiles émergentes

Le selfie, emblème de la photographie connectée, André Gunthert
Viralité du selfie, déplacements du portrait, André Gunthert
Le selfie, image iconoclaste, André Gunthert
Photographie / selfie >< viralité // L’autoportrait en situation comme vecteur d’interaction.

– Le droit à l’image

– Ressources :

Les soldats passent à Instagram

Bibliographie

– L’intime, le privé, le public dans l’art contemporain. Sous la direction d’Eliane Chiron et d’Anaïs Lelièvre, Publications de la Sorbonne, 2012

– Traces photographiques, traces autobiographiques. Sous la direction de Danièle Meaux et Jean-Bernard Vray, publication de l’université de St Etienne, 2004

– Roland Barthes, La chambre claire, Gallimard, 1989

– Serge Tisseron, L’intimité surexposée, Hachette, 2002

– Téléphone mobile et création, sous la direction de Laurence Allard, Laurent Creton et Roger Odin, Armand colin, 2014

Privat / Privacy, Book review par Miss Rosen

Diplômes intégrant ce cours

En bref

Crédits ECTS : 3.0

Langue d'enseignement
Français

Contact(s)

UFR, Écoles, Instituts

Lieu(x)

  • Chambéry (domaine universitaire de Jacob-Bellecombette - 73)